Se différencier avec son CV !

Tout d’abord, il faut montrer que vous répondez aux exigences du poste souhaité. Ensuite, il vous faudra démontrer à quel point vous êtes spécial, à quel point ce poste est fait pour vous. Qu’est-ce qui fait de vous l’un des meilleurs candidats ? Dans un marché hautement concurrentiel, vous devez trouver des moyens de vous différencier des autres. Voici 5 astuces pour apparaître comme le candidat idéal pour votre poste cible.

Tout d’abord, il faut montrer que vous répondez aux exigences du poste souhaité. Ensuite, il vous faudra démontrer à quel point vous êtes spécial, à quel point ce poste est fait pour vous. Qu’est-ce qui fait de vous l’un des meilleurs candidats ? Dans un marché hautement concurrentiel, vous devez trouver des moyens de vous différencier des autres. Voici 5 astuces pour apparaître comme le candidat idéal pour votre poste cible.

Présentation visuelle impeccable

L’apparence de votre CV et de votre profil LinkedIn est généralement la première impression que le recruteur aura de vous. Sur votre profil LinkedIn, utilisez un portrait professionnel. Écrivez un titre qui résume votre parcours. Lorsque vous créez votre nouveau CV, utilisez un design contemporain avec beaucoup d’espace blanc. Combinez les listings et une mise en forme narrative pour faciliter une lecture rapide.

Mettez en valeur vos compétences difficiles à trouver

Les employeurs ont généralement une liste des exigences du poste. En outre, il existe des compétences souhaitées qu’un candidat de haut niveau peut posséder. Par exemple, cela pourrait être une expertise dans un langage de programmation complexe, des études supérieures dans un domaine de recherche étroit ou la maîtrise d’une langue étrangère. Vous devez alors mentionner ces compétences précieuses dans un court résumé en haut de votre CV et de votre profil LinkedIn.

Démarquez-vous avec des réalisations exceptionnelles

Vous êtes un excellent employé potentiel, alors prouvez-le ! Vous pouvez le faire en énumérant vos principales réalisations sous chaque emploi sur votre CV. Séparez ces solides réalisations en mettant des missions sous forme de liste. Incluez des chiffres pour quantifier vos résultats dans la mesure du possible. Lorsque vous rédigez le résumé de votre profil LinkedIn, pensez à ajouter vos trois principales réalisations au résumé. Vous pouvez ajouter un astérisque avant chacune des trois déclarations, afin qu’elles soient visibles lorsque quelqu’un examine rapidement votre profil.

Montrez votre crédibilité grâce aux certifications et à l’affiliation

Tous les professionnels ne prennent pas le temps d’obtenir des certifications ou de s’impliquer dans des associations professionnelles. Si vous avez des certifications et êtes membre de groupes professionnels, ajoutez ces éléments à votre CV. Il existe également une section sur LinkedIn (Organisations) dans laquelle vous pouvez afficher ces affiliations. Si vous avez occupé des postes de direction, assurez-vous de les noter.

N’oubliez pas que montrer votre capacité à exécuter les exigences de base du poste n’est que le début. Il y a probablement des centaines d’autres candidats qui remplissent également ces critères. Vous voulez montrer votre expérience, vos compétences et votre expertise uniques qui vous différencient. 

Comment personnaliser votre CV pour vous différencier ?

Créez l’impression du « candidat parfait »: Quels sont les objectifs de l’entreprise ? Problèmes ?Défis ? Ensuite, créez des points montrant comment vous avez déjà atteint ces objectifs et résolu les problèmes de l’entreprise.

Optimisation de la recherche de CV: La plupart du temps, votre CV sera pré-filtré par une base de données à la recherche de mots-clés – même si vous avez envoyé le CV à un ami de l’entreprise. Vous pouvez améliorer vos chances d’être vu en anticipant les mots-clés qu’une entreprise ou un recruteur est susceptible de rechercher – il y a généralement 5 à 10 mots-clés / expressions dans la description de poste ou l’annonce. Incluez ces mots-clés / phrases textuellement dans votre CV.

En reconversion professionnelle : comment rédiger son CV ? 

Comment faire un CV vidéo ?

Les reconversions professionnelles sont de plus en plus d’actualité : Mais comment créer le CV parfait dans ce cas de figure récurent ?

Faire un CV peut s’avérer être déroutant, et la majorité s’attardent trop sur sa forme, sans avoir le moindre retour positif. Voici une des raisons qui se présente comme un frein à la recherche d’un emploi. Alors comment, en situation de reconversion, convaincre les recruteurs de nous contacter ? 

De nos jours, on a tendance à nous conseiller de rédiger un CV de la même manière qu’on le rédigeait déjà dans les années 90… C’est vrai, pas grand chose n’a changé dans la façon de faire un CV entre ces années et aujourd’hui. Si tout le monde sait faire un CV classique, peu de gens en revanche savent construire un CV efficace. Avant toute chose, il est essentiel de comprendre deux points : 1. Un CV ne vous permettra jamais d’obtenir un emploi, mais vous permet d’obtenir un entretien ! 2. Il faut arrêter de se morfondre. Si l’on essuie beaucoup de refus, il faut assumer que son CV est peut-être à retravailler. Un CV doit refléter le meilleur du candidat. Or, dans la majorité, c’est loin d’être le cas. Malheureusement, le recruteur ne passera qu’un rapide coup d’oeil sur un CV, de l’ordre de quelques secondes… Alors si les qualités ne sautent pas au yeux du recruteur, ce n’est pas lui qui ira chercher les bonnes informations. Un CV doit raconter une histoire. Voici donc, en trois étapes, comment réaliser un CV reconversion efficace. 

1. Définir son Moi professionnel idéal, son avatar professionnel, profil, et ses traits de caractère. Ensuite, se demander quel est l’avatar idéal recherché par le recruteur. Une fois cela fait, il suffit d’aligner son profil avec le profil idéal recherché. Cela élaborera un fil conducteur et permettra d’orienter l’histoire de son CV.

2. La continuité cohérente. L’élément crucial qui en disqualifie plus d’un est d’avoir un CV « gruyère », avec différents trous d’inactivité inexpliqués de plusieurs mois dans son parcours. Or, si le recruteur remarque que depuis la dernière expérience professionnelle, il s’est écoulé plus d’un an, la porte se ferme automatiquement. Mais il est possible de combler ces trous. En reconversion, on peut expliquer avoir travaillé la faisabilité de son projet, par un bilan de carrière, un travail avec un coach par exemple. On peut aussi mettre en lumière les diverses formations suivies. Il s’agit de montrer que l’on ne s’est pas relâché, que l’on a été proactifs. Peut-être a-ton pu tenter de créer une entreprise. Cela pourra combler un trou de plusieurs mois sur le CV. Enfin, il est possible de justifier ces trous par l’investissement dans un projet personnel, cohérent ou non avec le métier convoité, ou bien par des activités associatives, en mettant en avant les implications et contributions au niveau collectif. Les missions d’intérim et autres préparations de diplôme ou de certification pourront également justifier de ces longues périodes d’inactivité.

3. Inscrire les résultats obtenus plutôt que les tâches exercées durant les expériences professionnelles. Le recruteur se moque de savoir si vous avez fait telle ou telle mission, il souhaite avant tout savoir les résultats que vous avez obtenus. Ainsi, il est plus simple de se différencier des autres candidats, qui auront très probablement inscrit ces mêmes tâches pour décrire leurs expériences. Il faut penser « valeur ajoutée » ! Avoir « 20 ans d’expérience » dans tel ou tel domaine ne vente en rien les mérites d’une personne. Rien ne prouve que, durant ces vingt années, le temps passé à la machine à café n’était pas supérieur au temps d’investissement et de travail dédié à l’entreprise. Il sera d’avantage concluant de parler en terme de résultats et de chiffres pour rendre compte de ces années d’expérience. C’est en ce point qu’un cv fera notamment la différence, entre un CV classique, et un CV résultat.

Peu d’expérience : Comment rédiger son CV ?

Lire aussi : Comment rédiger un CV moderne en 2021 ? 

Peu d’expérience : Comment rédiger son CV ?

En reconversion, à la recherche d’un contrat d’apprentissage, d’un stage, ou d’un emploi, il est parfois compliqué de savoir de manière très précise, comment organiser son cv. Voici donc quelques astuces et étapes à suivre afin de fournir un cv au top ! Certains logiciels pourront aussi vous aidez dans la réalisation ce cv. 

Tout d’abord, fixez des objectifs ! Votre cv se doit d’être attractif, par le contenu, et par le visuel. Il doit être clair, lisible, et, dans l’idéal, se démarquer de celui des autres candidats. 

Première étape : Préparez le contenu de votre cv. Il devra s’organiser en différentes parties : la partie comprenant vos coordonnées, puis votre formation, vos expériences professionnelles, vos compétences, et finalement vos centres d’intérêt. Vous pourrez prendre certaines libertés et ajouter des parties telles qu’un court texte de présentation, une partie personnalité, et un espace pour ajouter votre photo. 

Partie coordonnées : assez simple de remplir cette partie. Il vous suffira d’y indiquer votre nom, prénom, adresse mail professionnelle, numéro de téléphone, votre adresse, votre âge. N’oubliez pas d’indiquer dans cette partie si vous disposez du permis de conduire et si vous êtes véhiculé, ça peut être un énorme plus !

Le titre : Il s’agit ici d’indiquer le poste pour lequel vous postulez (indiqué dans l’annonce), dans le cas d’une candidature envoyée suite à une annonce, ou bien du poste que vous recherchez, dans le cas d’une candidature spontanée. 

La formation : Pour chacune des formations que vous indiquerez ici, pensez à notifier le nom de l’établissement dans lequel cette formation a eu lieu, le lieu, la date, le diplôme obtenu (ou en cours), et éventuelle la mention décrochée. 

Les expériences professionnelles : C’est souvent la partie que l’on redoute le plus. Il faut savoir que cette partie peut également contenir des expériences telles que des jobs d’été, des stages, des contrats d’intérim, des interventions au sein d’associations… Bref, pensez à tous ce qui peut être assimilé à du travail ! Pour chacune de ces expériences, indiquez les missions réalisées. 

Les compétences : Vous pouvez organisez cette partie comme vous le souhaitez, mais l’idéal reste de le faire comme suit. Tout d’abord, les compétences linguistiques : indiquez ici la langue parlée ainsi que votre niveau (B1, C2…). Dans un second temps, les compétences informatiques : idem, indiquez le logiciel que vous maitrisez et votre niveau. Vous finirez par indiquer vos compétences acquises soit à l’école, soit au cours de vos expériences professionnelles.

Les centres d’intérêt : Essayez de faire orignal ! Évitez les cinéma, lecture et autres BD… l’idée est d’être assez précis et de montrer votre implication dans vos passions et passe-temps. Indiquez par exemple si vous faites du sport, à quelle fréquence, si vous êtes investi dans une association…

Les petits + optionnels : Lorsque l’on a peu d’expériences, ces petits plus sont idéals pour meubler votre cv. Il y a notamment la photo. Si elle n’est pas obligatoire, elle peut parfois vous avantager. Oubliez les selfie, montages, photos de vacances et autres. La photo se doit d’être très professionnelle. Optez pour un fond sobre, et une tenue neutre et sobre. 

Une courte présentation : Cette partie peut vous servir à mieux vous faire connaître du recruteur. Enfin, vous pourrez faire part de certains points de votre personnalité. Pensez aux adjectifs tels qu’autonome, sociable, discipliné, professionnel, ponctuel, organisé… En bref, des qualités souvent valorisées par les recruteurs, mais surtout, qui vous correspondent ! Inutile de vous appropriez des qualités qui ne vous appartiennent pas, le recruteur risquerait de le sentir si il décide d’aller plus loin dans le processus de recrutement. 

Comment reconnaître un fake CV ?

Comment reconnaître un fake CV ?

On parle beaucoup (trop) de fake news… Quid des « Fake CV » ? Alors que nous avions fait un top sarcastique  sur « Comment louper son CV », il est temps d’aider véritablement les employeurs à distinguer le vrai du faux. Diplômes falsifiés, missions rajoutées ou encore expérience fictive… Comment reconnaître un fake CV ?

65 % des CV sont bidonnés

D’après une nouvelle étude menée par le cabinet Florian Mantione Institut, 65% des candidats mentiraient sur leur CV. Un chiffre élevé mais qui est à la baisse par rapport à la précédente étude où 75% des CV pouvaient être considérés comme une « alternative à la réalité ». D’après le fondateur de ce cabinet, Florian Mantione, cette baisse est due aux réseaux sociaux. En effet, de plus en plus d’employeurs ont le (bon) réflexe d’aller faire un tour sur le Facebook ou les réseaux sociaux des candidats. Ces derniers sont, depuis lors, plus prudents et plus honnêtes.

Pourtant, si ce chiffre reste élevé, c’est pour plusieurs raisons. La concurrence et la conjoncture économique poussent toujours de nombreuses personnes à tricher pour plaire. Elles estiment sans doute ne pas avoir d’autres choix que de mentir pour obtenir un entretien. Et dans le fond… Ont-elles tort d’essayer ? Rappelons qu’une personne qui aurait menti sur son CV ne peut pas être renvoyée pour cela. Seules quelques professions spécifiques sont concernées par cette menace.

Comment reconnaître un fake CV ? Voici quelques conseils.

Si vous êtes une PME, ne soyez pas trop excessifs dans l’exigence de certains paramètres. La confiance est primordiale. Une personne à l’aise est toujours plus sincère, sinon, vous pouvez faire fuir d’éventuels candidats tout à fait honnêtes. Il faut savoir trouver le bon dosage.

  • Faites des recherches et analyses au préalable

    Le CV est essentiellement un document de « marketing » dans lequel le candidat se présente sous son meilleur jour. Ce n’est pas très étonnant qu’il y ait des embellissements. Pour faire un premier tri, recherchez les comptes LinkedIn et Facebook du candidat pour vérifier la concordance.

    fake cvLa vérification des antécédents doit tester la crédibilité du candidat : les emplois antérieurs, y compris les entreprises, les dates et les postes, les antécédents criminels, la scolarité, les titres de compétences, les permis et les certifications et tout autre élément lié à l’emploi… Le gouvernement est censé développer un site pour l’attestation numérique des diplômes. Un projet qui commence à dater. Et qui n’a toujours pas vu le jour. Dommage car une telle plateforme pourrait faire gagner du temps dans la détection des faux diplômes… Patience.

    Le bon tricheur, cependant, ne se fera pas trahir par internet. Soyez donc particulièrement attentif à la cohérence du CV. Une école de commerce et des stages de qualité pour terminer dans une start-up inconnue qui ne laissent pas de traces ? Suspect. Notez tous les points qui vous posent problèmes pour revenir dessus lors de l’entretien. Demandez également aux candidats de ramener les diplômes, les certificats de travail et les trois derniers bulletins de salaire. Cela permet de montrer que vous êtes sérieux et les petits malins auront tendances à fuir avec leur fake CV.

  • Poser des questions

    Pour éclaircir les zones d’ombres potentielles, l’entretien s’impose. Associé à une bonne technique de questions, il permet d’identifier efficacement les menteurs. Puisque les candidats doivent donner des exemples précis de leur expérience passée, c’est assez difficile de mentir tout en restant crédible.

    La clé ici est d’être efficace et tranchant dans ses questions. N’ayez pas peur de demander plus de détails si les réponses d’un candidat sont vagues…. N’hésitez-pas à creuser avec des questions telles que : « Pouvez-vous m’en dire plus à ce sujet ? ; « Je ne suis pas sûr de comprendre, pouvez-vous développer? » ; et/ou « Pourriez-vous me donner votre avis sur ce point ».

    Les moins bons et/ou moins préparés se trahiront certainement, ou installeront tellement de doutes que vous pourrez vous forger votre propre opinion. Et naturellement, un appel téléphonique aux anciens employeurs ou écoles est toujours un moyen fiable de vérifier les dires et déterminer les fake CV.

  • Mettez-les à l’épreuve

    Si des candidats vous semblent (trop) bons, et que le doute est toujours présent… Une solution : la mise à l’épreuve. Si vous pensez qu’un candidat peut mentir au sujet de compétences particulières qu’il possède, et qu’il a n’a pas été assez clair sur des questions précises, n’hésitez-pas à lui faire passer des tests de compétence et d’habileté.

  • Protéger l’entreprise contre les fake CV

    fake CV
    Le fake CV devrait être détectable en suivant ces quelques conseils

    Malgré tous ces efforts, certains peuvent passer à travers les gouttes. Si le poste est particulièrement sensible, alors protégez-vous. Vous pouvez inclure une déclaration dans votre demande d’emploi à l’attention des candidats comme « Je comprends que toute déclaration fausse ou trompeuse ou toute omission trompeuse faite par moi au sujet de ma demande – y compris les renseignements fournis dans mon curriculum vitae ou lors d’entrevues – peut être un motif suffisant pour que je sois rejeté comme candidat à un emploi ou pour mon congédiement immédiat en cas d’emploi ». Cela vous permettra de prendre des mesures dans l’éventualité où vous engagez un candidat et qu’un mensonge se révèle par la suite. Il est en effet difficile de licencier pour faute grave un candidat récemment engagé, même si vous détecter un mensonge…

Conseils pour… louper son CV !

Top 10 des conseils pour louper votre CV

Vous en avez marre de ne pas obtenir de retour malgré les dizaines de CV que vous avez envoyés ?
Ne paniquez pas ! Avec ce Top 10, vous serez bientôt capable d’identifier tout ce qu’il ne faut pas faire sur votre CV. Mais qui sait ? Peut-être qu’en les appliquant vraiment, vous pourriez surprendre… (non)

1. Ne pas écrire son nom, ni laisser de contact

Votre CV est d’une telle qualité que, renseigner son nom, laisser un numéro de téléphone ou son adresse e-mail, serez pompeux. Signer simplement de votre prénom, et le tour est joué. Le recruteur sera tellement impressionné par ce qui suit,  qu’il cherchera à vous trouver par tous les moyens. Et après tant d’effort, autant vous dire que l’entretien d’embauche sera une formalité !

2. Mettre une photo cool

Pouvoir être contacté est une étape. Mais ce qui attire souvent l’œil du recruteur, ce sera votre photo. Exit les chemises, et le sourire neutre. Il faut vous montrer sous votre véritable identité. Demandez à Antoine (votre meilleur ami) de vous fournir quelques photos de la fameuse soirée d’intégration, après quelques verres, bien sûr. L’honnêteté et l’audace de votre décision les fera forcément craquer.

3. Utiliser le Comic Sans MS

Mon employeur m’oblige à ne pas l’utiliser. Mais on le sait tous, le Comic Sans MS est LA police d’écriture qu’il vous faut utiliser pour votre CV. Pourquoi ? En plus d’une esthétique inégalable, c’est une arme de type « nostalgique ». En effet, si vous visez une start-up composée de membre de moins de 35 ans, c’est gagné ! Ils se rappelleront forcément leur skyblog écrit au début des années 2000. Une période particulière qui ne manquera pas de vous faire gagner des points.

L’alphabet Comis Sans MS, très apprécié dans le milieu professionel

4. Soigner l’orthographe et la syntaxe

« sériheux ? » Aujourd’hui, ce qui compte, c’est de faire passer ses idées, de sortir du moule. Alors, on s’en fiche des formules de politesse et de l’orthographe. Parce que les gens qui se font relire par mamie, ancienne professeure de français, c’est très mesquin et ça se voit à l’entretien. Donc soyez-vous mêmes, faites juste en sorte d’être compréhensible, ça ira.

5. Faire au moins 5 pages

Il ne faut pas avoir chaud en lisant ça. « 5 pages c’est beaucoup… » Mais pas du tout ! Vous avez simplement comme expérience un job étudiant à Macdonald, ainsi qu’un stage en communication de 2 mois ? C’est suffisant ! Avec le Comic sans MS, il vaut mieux écrire au moins en 36. ça ira très rapidement croyiez-moi. (hésitez pas à grossir le trait de certaines tâches.)

6. Énumérer vos missions, de manière très détaillée

Pendant votre stage, on ne va pas se mentir, vous avez surtout trié des documents, fais le café et aider à porter des caisses. Et bien n’hésitez pas à bien insister dessus, cela montrera que vous avez de l’expérience dans de nombreux domaines et que vous restez très ouvert pour beaucoup de choses, encore.

7. Mentir sur ses diplômes

33% le font déjà ! Ce serait criminel de laisser ça aux autres. Ces conseils sont prodigués par un expert, et ce dernier vous explique qu’on ne craint presque rien à mentir sur ça. Le recruteur pensera avoir trouver la perle rare, et vous aurez votre entretien. Elle est pas belle la vie ?

Mentir sur ses diplômes, c’est pas grave, si vous avez les compétences

8. Faites durer le suspens concernant vos hobbys

La partie « centres d’intérêt » est parfois un casse-tête pour certains. Il faut, paraît-il rester honnête, mais vous ne voulez pas semblez trop ridicule en mentionnant votre passion pour la scatophile par exemple ? La solution est simple.  Ne mettez rien. Ou alors une petite phrase mystérieuse de type : « Vous voulez en savoir plus sur moi ? Je vous en direz plus à l’entretien 😉 » (le clin d’œil est important, surtout si vous êtes de type féminin.)

9. Mentionner le salaire souhaité

Savoir ce que l’on veut c’est toujours appréciée. En parlant ouvertement de votre salaire, vous créerez un sentiment d’abord d’étonnement, puis, ébahi par le montant que vous avez indiqué (on vous conseille entre 400 et 600 euros par mois), le recruteur vous contactera aussi tôt. S’il vous retrouve.

10. Ne pas l’envoyer sous pdf, docx ou jpeg

Faciliter la vie du recruteur est tellement ancrée dans les mœurs, que vous pensiez que ça lui plairez… Naïf ! Se faire désirer est la technique ultime d’après xxxbestcvxxx sur un forum, alors autant l’écouter (son pseudo déchire non? ). Du coup, tenter plutôt un format de type .uot, c’est trop sous-coté.

Bienvenue sur Génération CV

Nous avons créé ce site car, pour trouver un emploi, un CV représente un allié indispensable. Tous les recruteurs le demandent, afin d’avoir un premier aperçu de votre profil. Explications point par point. 

Un large choix de modèles de CV

Un CV constitue le document indispensable pour trouver un emploi. Il présente vos coordonnées, vos compétences, votre formation, mais aussi les diverses expériences que vous avez pu avoir au cours de votre vie. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, il suffit de consulter des modèles de CV et de choisir celui qui vous plait. Ensuite, il suffira de d’adapter le vôtre en reprenant la même structure. Notre site réunit un grand nombre de CV. Ainsi, selon votre profil et votre domaine d’activité, vous pourrez trouver le modèle qui vous correspond.

Notre catalogue permet d’avoir le choix. Entre des CV classiques ou des présentations originales, il y en a pour tous les besoins. Il n’existe pas un seul modèle valable. La seule exigence d’un CV : être un document clair et aéré. Le site prend en compte la diversité du marché de l’emploi pour présenter ainsi de multiples modèles de CV. En effet, le curriculum vitae d’un graphiste n’aura pas les mêmes caractéristiques que celui d’un ingénieur.

generation cv

Un site ouvert à tous

Tous les internautes peuvent proposer leur CV en ligne. Peu importent votre profession et votre profil, tout le monde est apte à pouvoir proposer un CV de qualité. En effet, le site permet aux demandeurs d’emplois de s’entraider. Les idées de chacun sont essentielles afin de proposer un large choix sur un seul et même site. Concrètement, vous pouvez soumettre votre CV afin de le voir publié en ligne. Vous recevrez un mail de confirmation si le CV prend place dans le catalogne. En effet, l’équipe du site se charge de vérifier chaque document envoyé, afin que seuls les CV les plus pertinents et utiles soient en ligne. Cependant il n’y a pas d’autres restrictions, tous les utilisateurs peuvent soumettre leur CV. Un procédé qui permet aux jeunes actifs de bénéficier de l’expérience d’autres professionnels.

Le CV, un indispensable pour trouver un emploi

En France, trouver un emploi peut s’avérer difficile. Le taux de chômage ne baisse pas et il y a beaucoup de demandeurs d’emploi sur le marché, en comparaison au nombre de postes disponibles. Les entreprises embauchent peu et se permettent d’être plus exigeantes à l’heure actuelle afin de trouver la personne la plus qualifiée pour un poste. Ainsi, lors de la recherche d’emploi, il est essentiel de mettre toutes les chances de son côté. Pour répondre aux exigences des recruteurs et sortir du lot parmi les demandeurs d’emploi, il faut une candidature irréprochable.

Une candidature passe par le CV, puisqu’il permettra de résumer votre profil en une seule page et donner envie aux recruteurs de vous contacter. Pour donner une bonne impression de son CV, ce dernier se doit d’être irréprochable. Entre les coordonnées, la formation et l’expérience, toutes les catégories sont passées au crible. Le marché de l’emploi en France reste difficile. Pour éviter de longues périodes de chômage, il faut donc être parmi les meilleurs candidats et faire preuve d’une grande motivation.