Peu d’expérience : Comment rédiger son CV ?

En reconversion, à la recherche d’un contrat d’apprentissage, d’un stage, ou d’un emploi, il est parfois compliqué de savoir de manière très précise, comment organiser son cv. Voici donc quelques astuces et étapes à suivre afin de fournir un cv au top ! Certains logiciels pourront aussi vous aidez dans la réalisation ce cv. 

Tout d’abord, fixez des objectifs ! Votre cv se doit d’être attractif, par le contenu, et par le visuel. Il doit être clair, lisible, et, dans l’idéal, se démarquer de celui des autres candidats. 

Première étape : Préparez le contenu de votre cv. Il devra s’organiser en différentes parties : la partie comprenant vos coordonnées, puis votre formation, vos expériences professionnelles, vos compétences, et finalement vos centres d’intérêt. Vous pourrez prendre certaines libertés et ajouter des parties telles qu’un court texte de présentation, une partie personnalité, et un espace pour ajouter votre photo. 

Partie coordonnées : assez simple de remplir cette partie. Il vous suffira d’y indiquer votre nom, prénom, adresse mail professionnelle, numéro de téléphone, votre adresse, votre âge. N’oubliez pas d’indiquer dans cette partie si vous disposez du permis de conduire et si vous êtes véhiculé, ça peut être un énorme plus !

Le titre : Il s’agit ici d’indiquer le poste pour lequel vous postulez (indiqué dans l’annonce), dans le cas d’une candidature envoyée suite à une annonce, ou bien du poste que vous recherchez, dans le cas d’une candidature spontanée. 

La formation : Pour chacune des formations que vous indiquerez ici, pensez à notifier le nom de l’établissement dans lequel cette formation a eu lieu, le lieu, la date, le diplôme obtenu (ou en cours), et éventuelle la mention décrochée. 

Les expériences professionnelles : C’est souvent la partie que l’on redoute le plus. Il faut savoir que cette partie peut également contenir des expériences telles que des jobs d’été, des stages, des contrats d’intérim, des interventions au sein d’associations… Bref, pensez à tous ce qui peut être assimilé à du travail ! Pour chacune de ces expériences, indiquez les missions réalisées. 

Les compétences : Vous pouvez organisez cette partie comme vous le souhaitez, mais l’idéal reste de le faire comme suit. Tout d’abord, les compétences linguistiques : indiquez ici la langue parlée ainsi que votre niveau (B1, C2…). Dans un second temps, les compétences informatiques : idem, indiquez le logiciel que vous maitrisez et votre niveau. Vous finirez par indiquer vos compétences acquises soit à l’école, soit au cours de vos expériences professionnelles.

Les centres d’intérêt : Essayez de faire orignal ! Évitez les cinéma, lecture et autres BD… l’idée est d’être assez précis et de montrer votre implication dans vos passions et passe-temps. Indiquez par exemple si vous faites du sport, à quelle fréquence, si vous êtes investi dans une association…

Les petits + optionnels : Lorsque l’on a peu d’expériences, ces petits plus sont idéals pour meubler votre cv. Il y a notamment la photo. Si elle n’est pas obligatoire, elle peut parfois vous avantager. Oubliez les selfie, montages, photos de vacances et autres. La photo se doit d’être très professionnelle. Optez pour un fond sobre, et une tenue neutre et sobre. 

Une courte présentation : Cette partie peut vous servir à mieux vous faire connaître du recruteur. Enfin, vous pourrez faire part de certains points de votre personnalité. Pensez aux adjectifs tels qu’autonome, sociable, discipliné, professionnel, ponctuel, organisé… En bref, des qualités souvent valorisées par les recruteurs, mais surtout, qui vous correspondent ! Inutile de vous appropriez des qualités qui ne vous appartiennent pas, le recruteur risquerait de le sentir si il décide d’aller plus loin dans le processus de recrutement. 

Comment reconnaître un fake CV ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *