Tous les articles par editeur16

Se différencier avec son CV !

Tout d’abord, il faut montrer que vous répondez aux exigences du poste souhaité. Ensuite, il vous faudra démontrer à quel point vous êtes spécial, à quel point ce poste est fait pour vous. Qu’est-ce qui fait de vous l’un des meilleurs candidats ? Dans un marché hautement concurrentiel, vous devez trouver des moyens de vous différencier des autres. Voici 5 astuces pour apparaître comme le candidat idéal pour votre poste cible.

Tout d’abord, il faut montrer que vous répondez aux exigences du poste souhaité. Ensuite, il vous faudra démontrer à quel point vous êtes spécial, à quel point ce poste est fait pour vous. Qu’est-ce qui fait de vous l’un des meilleurs candidats ? Dans un marché hautement concurrentiel, vous devez trouver des moyens de vous différencier des autres. Voici 5 astuces pour apparaître comme le candidat idéal pour votre poste cible.

Présentation visuelle impeccable

L’apparence de votre CV et de votre profil LinkedIn est généralement la première impression que le recruteur aura de vous. Sur votre profil LinkedIn, utilisez un portrait professionnel. Écrivez un titre qui résume votre parcours. Lorsque vous créez votre nouveau CV, utilisez un design contemporain avec beaucoup d’espace blanc. Combinez les listings et une mise en forme narrative pour faciliter une lecture rapide.

Mettez en valeur vos compétences difficiles à trouver

Les employeurs ont généralement une liste des exigences du poste. En outre, il existe des compétences souhaitées qu’un candidat de haut niveau peut posséder. Par exemple, cela pourrait être une expertise dans un langage de programmation complexe, des études supérieures dans un domaine de recherche étroit ou la maîtrise d’une langue étrangère. Vous devez alors mentionner ces compétences précieuses dans un court résumé en haut de votre CV et de votre profil LinkedIn.

Démarquez-vous avec des réalisations exceptionnelles

Vous êtes un excellent employé potentiel, alors prouvez-le ! Vous pouvez le faire en énumérant vos principales réalisations sous chaque emploi sur votre CV. Séparez ces solides réalisations en mettant des missions sous forme de liste. Incluez des chiffres pour quantifier vos résultats dans la mesure du possible. Lorsque vous rédigez le résumé de votre profil LinkedIn, pensez à ajouter vos trois principales réalisations au résumé. Vous pouvez ajouter un astérisque avant chacune des trois déclarations, afin qu’elles soient visibles lorsque quelqu’un examine rapidement votre profil.

Montrez votre crédibilité grâce aux certifications et à l’affiliation

Tous les professionnels ne prennent pas le temps d’obtenir des certifications ou de s’impliquer dans des associations professionnelles. Si vous avez des certifications et êtes membre de groupes professionnels, ajoutez ces éléments à votre CV. Il existe également une section sur LinkedIn (Organisations) dans laquelle vous pouvez afficher ces affiliations. Si vous avez occupé des postes de direction, assurez-vous de les noter.

N’oubliez pas que montrer votre capacité à exécuter les exigences de base du poste n’est que le début. Il y a probablement des centaines d’autres candidats qui remplissent également ces critères. Vous voulez montrer votre expérience, vos compétences et votre expertise uniques qui vous différencient. 

Comment personnaliser votre CV pour vous différencier ?

Créez l’impression du « candidat parfait »: Quels sont les objectifs de l’entreprise ? Problèmes ?Défis ? Ensuite, créez des points montrant comment vous avez déjà atteint ces objectifs et résolu les problèmes de l’entreprise.

Optimisation de la recherche de CV: La plupart du temps, votre CV sera pré-filtré par une base de données à la recherche de mots-clés – même si vous avez envoyé le CV à un ami de l’entreprise. Vous pouvez améliorer vos chances d’être vu en anticipant les mots-clés qu’une entreprise ou un recruteur est susceptible de rechercher – il y a généralement 5 à 10 mots-clés / expressions dans la description de poste ou l’annonce. Incluez ces mots-clés / phrases textuellement dans votre CV.

En reconversion professionnelle : comment rédiger son CV ? 

Comment faire un CV vidéo ?

Les reconversions professionnelles sont de plus en plus d’actualité : Mais comment créer le CV parfait dans ce cas de figure récurent ?

Faire un CV peut s’avérer être déroutant, et la majorité s’attardent trop sur sa forme, sans avoir le moindre retour positif. Voici une des raisons qui se présente comme un frein à la recherche d’un emploi. Alors comment, en situation de reconversion, convaincre les recruteurs de nous contacter ? 

De nos jours, on a tendance à nous conseiller de rédiger un CV de la même manière qu’on le rédigeait déjà dans les années 90… C’est vrai, pas grand chose n’a changé dans la façon de faire un CV entre ces années et aujourd’hui. Si tout le monde sait faire un CV classique, peu de gens en revanche savent construire un CV efficace. Avant toute chose, il est essentiel de comprendre deux points : 1. Un CV ne vous permettra jamais d’obtenir un emploi, mais vous permet d’obtenir un entretien ! 2. Il faut arrêter de se morfondre. Si l’on essuie beaucoup de refus, il faut assumer que son CV est peut-être à retravailler. Un CV doit refléter le meilleur du candidat. Or, dans la majorité, c’est loin d’être le cas. Malheureusement, le recruteur ne passera qu’un rapide coup d’oeil sur un CV, de l’ordre de quelques secondes… Alors si les qualités ne sautent pas au yeux du recruteur, ce n’est pas lui qui ira chercher les bonnes informations. Un CV doit raconter une histoire. Voici donc, en trois étapes, comment réaliser un CV reconversion efficace. 

1. Définir son Moi professionnel idéal, son avatar professionnel, profil, et ses traits de caractère. Ensuite, se demander quel est l’avatar idéal recherché par le recruteur. Une fois cela fait, il suffit d’aligner son profil avec le profil idéal recherché. Cela élaborera un fil conducteur et permettra d’orienter l’histoire de son CV.

2. La continuité cohérente. L’élément crucial qui en disqualifie plus d’un est d’avoir un CV « gruyère », avec différents trous d’inactivité inexpliqués de plusieurs mois dans son parcours. Or, si le recruteur remarque que depuis la dernière expérience professionnelle, il s’est écoulé plus d’un an, la porte se ferme automatiquement. Mais il est possible de combler ces trous. En reconversion, on peut expliquer avoir travaillé la faisabilité de son projet, par un bilan de carrière, un travail avec un coach par exemple. On peut aussi mettre en lumière les diverses formations suivies. Il s’agit de montrer que l’on ne s’est pas relâché, que l’on a été proactifs. Peut-être a-ton pu tenter de créer une entreprise. Cela pourra combler un trou de plusieurs mois sur le CV. Enfin, il est possible de justifier ces trous par l’investissement dans un projet personnel, cohérent ou non avec le métier convoité, ou bien par des activités associatives, en mettant en avant les implications et contributions au niveau collectif. Les missions d’intérim et autres préparations de diplôme ou de certification pourront également justifier de ces longues périodes d’inactivité.

3. Inscrire les résultats obtenus plutôt que les tâches exercées durant les expériences professionnelles. Le recruteur se moque de savoir si vous avez fait telle ou telle mission, il souhaite avant tout savoir les résultats que vous avez obtenus. Ainsi, il est plus simple de se différencier des autres candidats, qui auront très probablement inscrit ces mêmes tâches pour décrire leurs expériences. Il faut penser « valeur ajoutée » ! Avoir « 20 ans d’expérience » dans tel ou tel domaine ne vente en rien les mérites d’une personne. Rien ne prouve que, durant ces vingt années, le temps passé à la machine à café n’était pas supérieur au temps d’investissement et de travail dédié à l’entreprise. Il sera d’avantage concluant de parler en terme de résultats et de chiffres pour rendre compte de ces années d’expérience. C’est en ce point qu’un cv fera notamment la différence, entre un CV classique, et un CV résultat.

Peu d’expérience : Comment rédiger son CV ?

Lire aussi : Comment rédiger un CV moderne en 2021 ? 

Peu d’expérience : Comment rédiger son CV ?

En reconversion, à la recherche d’un contrat d’apprentissage, d’un stage, ou d’un emploi, il est parfois compliqué de savoir de manière très précise, comment organiser son cv. Voici donc quelques astuces et étapes à suivre afin de fournir un cv au top ! Certains logiciels pourront aussi vous aidez dans la réalisation ce cv. 

Tout d’abord, fixez des objectifs ! Votre cv se doit d’être attractif, par le contenu, et par le visuel. Il doit être clair, lisible, et, dans l’idéal, se démarquer de celui des autres candidats. 

Première étape : Préparez le contenu de votre cv. Il devra s’organiser en différentes parties : la partie comprenant vos coordonnées, puis votre formation, vos expériences professionnelles, vos compétences, et finalement vos centres d’intérêt. Vous pourrez prendre certaines libertés et ajouter des parties telles qu’un court texte de présentation, une partie personnalité, et un espace pour ajouter votre photo. 

Partie coordonnées : assez simple de remplir cette partie. Il vous suffira d’y indiquer votre nom, prénom, adresse mail professionnelle, numéro de téléphone, votre adresse, votre âge. N’oubliez pas d’indiquer dans cette partie si vous disposez du permis de conduire et si vous êtes véhiculé, ça peut être un énorme plus !

Le titre : Il s’agit ici d’indiquer le poste pour lequel vous postulez (indiqué dans l’annonce), dans le cas d’une candidature envoyée suite à une annonce, ou bien du poste que vous recherchez, dans le cas d’une candidature spontanée. 

La formation : Pour chacune des formations que vous indiquerez ici, pensez à notifier le nom de l’établissement dans lequel cette formation a eu lieu, le lieu, la date, le diplôme obtenu (ou en cours), et éventuelle la mention décrochée. 

Les expériences professionnelles : C’est souvent la partie que l’on redoute le plus. Il faut savoir que cette partie peut également contenir des expériences telles que des jobs d’été, des stages, des contrats d’intérim, des interventions au sein d’associations… Bref, pensez à tous ce qui peut être assimilé à du travail ! Pour chacune de ces expériences, indiquez les missions réalisées. 

Les compétences : Vous pouvez organisez cette partie comme vous le souhaitez, mais l’idéal reste de le faire comme suit. Tout d’abord, les compétences linguistiques : indiquez ici la langue parlée ainsi que votre niveau (B1, C2…). Dans un second temps, les compétences informatiques : idem, indiquez le logiciel que vous maitrisez et votre niveau. Vous finirez par indiquer vos compétences acquises soit à l’école, soit au cours de vos expériences professionnelles.

Les centres d’intérêt : Essayez de faire orignal ! Évitez les cinéma, lecture et autres BD… l’idée est d’être assez précis et de montrer votre implication dans vos passions et passe-temps. Indiquez par exemple si vous faites du sport, à quelle fréquence, si vous êtes investi dans une association…

Les petits + optionnels : Lorsque l’on a peu d’expériences, ces petits plus sont idéals pour meubler votre cv. Il y a notamment la photo. Si elle n’est pas obligatoire, elle peut parfois vous avantager. Oubliez les selfie, montages, photos de vacances et autres. La photo se doit d’être très professionnelle. Optez pour un fond sobre, et une tenue neutre et sobre. 

Une courte présentation : Cette partie peut vous servir à mieux vous faire connaître du recruteur. Enfin, vous pourrez faire part de certains points de votre personnalité. Pensez aux adjectifs tels qu’autonome, sociable, discipliné, professionnel, ponctuel, organisé… En bref, des qualités souvent valorisées par les recruteurs, mais surtout, qui vous correspondent ! Inutile de vous appropriez des qualités qui ne vous appartiennent pas, le recruteur risquerait de le sentir si il décide d’aller plus loin dans le processus de recrutement. 

Comment reconnaître un fake CV ?